transition


transition

transition [ trɑ̃zisjɔ̃ ] n. f.
• 1501 « procédé rhétorique »; lat. transitio, proprt « passage »
1Manière de passer de l'expression d'une idée à une autre, de lier les parties d'un discours. passage. L'art des transitions. Ménager les transitions. Passer sans aucune transition d'un sujet à l'autre ( coq-à-l'âne) . Mus. Élément servant de passage entre deux thèmes ( pont). Cin. Passage d'un plan à un autre (notamment par fondu). Peint. Manière de passer progressivement d'un ton à un autre.
2(1807) Littér. Passage d'un état à un autre, d'une situation à une autre. Transition brutale, rapide. Passer sans transition de l'exaltation au désespoir.
Mod. Passage lent, graduel, d'une transformation progressive. changement, évolution. « Ce fut d'abord de larges gouttes [...] puis sans transition, un déluge » (Courteline).
De transition : qui constitue un intermédiaire; envisagé comme simple passage entre deux états. transitoire. Régime de transition entre deux constitutions. Gouvernement de transition. « Ces édifices de la transition du roman au gothique » (Hugo).
3( XVIIIe) Sc. Passage d'une planète (dans le « ciel » de l'horoscope). Phys. Passage d'un état stationnaire à un autre. Chaleur, énergie de transition. Passage d'un électron d'un niveau d'énergie quantifiée à un autre. Chim. Élément de transition : élément atomique dont une sous-couche électronique interne est incomplète. Métaux de transition. Biochim. État de transition : état instable entre le substrat et le produit d'un enzyme.
4Ce qui constitue un état intermédiaire, ce qui conduit d'un état à un autre. « La plus délicate des transitions, l'adolescence » (Hugo).

transition nom féminin (latin transitio) Littéraire. Passage d'un état à un autre : Une brusque transition du chaud au froid. État, degré intermédiaire, passage progressif entre deux états, deux situations : Passer sans transition de l'enthousiasme à la fureur. Passage graduel d'une idée ou d'un développement à un autre : Cette remarque me servira de transition. Physique Changement d'état d'un système quantique (atome ou molécule). [Les transitions radiatives, stimulées ou spontanées, s'accompagnent de l'émission ou de l'absorption de photons, et correspondent donc à des raies du spectre d'émission ou d'absorption du système considéré.] ● transition (citations) nom féminin (latin transitio) Henri Bergson Paris 1859-Paris 1941 […] La forme n'est qu'un instantané pris sur une transition. L'Évolution créatrice P.U.F.transition (expressions) nom féminin (latin transitio) De transition, qui est envisagé comme un simple intermédiaire entre deux états. Style de transition, style intermédiaire, qui ne comporte pas encore tous les caractères du style qu'il annonce. (Exemple : le « style transition » du mobilier dans les années 1760, intermédiaire entre le « Louis XV » et le « Louis XVI ».) Éléments ou métaux de transition, éléments répartis du groupe III A au groupe I B dans les quatrième, cinquième, sixième et septième périodes du tableau périodique des éléments. (Les atomes des métaux de transition possèdent des couches électroniques partiellement remplies et présentent presque tous les degrés d'oxydation. Ils se dissolvent facilement dans les acides dilués et donnent généralement des composés paramagnétiques.) Point de transition, point où, sur un profil, l'écoulement de l'air cesse d'être laminaire pour devenir turbulent. Transition de phase, changement de l'état physique d'un système. Transition vitreuse, passage du verre de l'état liquide à l'état solide ou plus exactement à l'état liquide surfondu figé. ● transition (synonymes) nom féminin (latin transitio) Littéraire. Passage d'un état à un autre
Synonymes :
État, degré intermédiaire, passage progressif entre deux états, deux situations
Synonymes :
- intermédiaire
Passage graduel d'une idée ou d'un développement à un autre
Synonymes :

transition
n. f.
d1./d Manière de lier entre elles les idées qu'on exprime, de passer d'une partie d'un discours, d'un écrit à une autre. Phrase de transition.
d2./d MUS Passage d'un mode, d'un ton à un autre.
d3./d CHIM Métaux de transition: éléments intermédiaires entre les métaux et les non-métaux, dont la couche électronique interne n'est pas saturée en électrons. V. tableau périodique des éléments. (Les métaux de transition forment des complexes, le ferrocyanure par ex., qui ont parfois des propriétés magnétiques spéciales, et des composés organométalliques, volatils et solubles dans les composés organiques.)
d4./d PHYS NUCL Transition électronique: passage d'un électron d'un niveau énergétique à un autre, se traduisant par l'émission ou l'absorption d'un photon.
d5./d Fig. Passage graduel d'un état, d'un ordre à un autre. Passer sans transition du rire aux larmes.
|| De transition: intermédiaire, transitoire. Un gouvernement de transition.

⇒TRANSITION, subst. fém.
A. — 1. Passage d'un état à un autre. Transition brusque, brutale, rapide. Un cloître est fort bien situé auprès d'une église; il ménage heureusement la transition de la tranquillité du sanctuaire à l'agitation de la cité (GAUTIER, Tra los montes, 1843, p. 155). La transition de l'animal à l'homme est donnée par voie de développement d'un même être, c'est-à-dire dans l'homme même et dans l'histoire de sa gestation et de sa première enfance (RENOUVIER, Essais crit. gén., 3e essai, 1864, p. 201).
Transition de + subst. Puis se frappant le front par une subite transition d'idée:À propos, que diable voulaient-ils dire ce matin avec leur Esmeralda? (HUGO, N.-D. Paris, 1832, p. 95). Il ne songeait pas même à cette brusque transition de fortune (PONSON DU TERR., Rocambole, t. 3, 1859, p. 104).
En partic. Passage d'un âge à un autre. Un peu de ridicule et de bizarrerie se mêle infailliblement à cette époque transitoire de l'âge des garçons, et il me faut bien indiquer cette note en passant. En passant aussi, je vais dire que mes transitions à moi ont duré plus longtemps que celles des autres hommes, parce qu'elles m'ont mené d'un extrême à l'autre (LOTI, Rom. enf., 1890, p. 291).
2. Spécialement
a) ASTROL. ,,Passage d'une planète dans un lieu du ciel de l'horoscope`` (Lar. Lang. fr.).
b) BIOL. ,,Mutation consécutive à un changement dans la séquence d'une paire de nucléotides dans une molécule d'ADN`` (LEND.-DELAV. Biol. 1979).
c) PHYS. Transition quantique. ,,Passage d'un système quantifié depuis un état stationnaire (m), jusqu'à un autre (n)`` (MATHIEU-KASTLER Phys. 1983). Transition nucléaire. ,,Pour un système nucléaire, transformation nucléaire ou changement d'état énergétique par émission ou absorption d'un photon, d'un électron orbital ou d'une paire électron-positron`` (Industries 1986).
B. — 1. Fait de passer graduellement d'un état à un autre. Rien ne s'évaporait d'elle dans cette lente et lourde transition du sentiment au mot, qui laisse refroidir et pâlir la lave du cœur sous la plume de l'homme (LAMART., Raphaël, 1849, p. 243). On passe par transition insensible du présent au passé, du prochain au lointain (MERLEAU-PONTY, Phénoménol. perception, 1945, p. 382).
Loc. adv. Sans transition. Brusquement, brutalement. Passer sans transition de l'enthousiasme à la fureur. De Sorrèze, où j'étais resté pendant dix ans sous la discipline à demi conventuelle des Oratoriens, et plongé dans la solitude d'un collège de province, je fus, sans aucune transition, transporté dans la capitale (BALZAC, Méd. camp., 1833, p. 196).
2. Spécialement
a) CIN. Procédé qui correspond au passage d'un plan à un autre: enchaîné, fondu, volet, etc. (d'apr. O. UREN ds Fr. mod. 1952 t. 20, pp. 220-221). Les transitions se faisaient autrefois au tournage; elles sont maintenant obtenues au laboratoire (O. UREN, ds Fr. mod. 1952 t. 20, pp. 220-221).
b) LITT., RHÉT. ,,Procédé qui consiste à lier en quelque manière, dans le passage d'un sujet à un autre, d'un paragraphe ou d'un chapitre à un autre, ce que l'on vient de traiter à ce que l'on va traiter`` (BIARD Explic. 1980). Transition artificielle, brusque, habile, heureuse, ingénieuse, lente, naturelle, progressive; l'art des transitions; ménager les transitions:
La Bruyère, disait Boileau, s'était épargné la peine des transitions. Oui; mais il s'en était donné une autre, celle des aggroupements. Pour la transition, un seul rapport suffit; mais, pour l'agrégation, il en faut mille; car il faut une convenance entière, naturelle, unique.
JOUBERT, Pensées, t. 2, 1824, p. 66.
c) MUS. ,,Passage d'un ton à un autre`` (BACH.-DEZ. 1882). La transition enharmonique est celle dans laquelle une ou plusieurs notes, après avoir été entendues comme appartenant à un ton, sont employées comme notes d'un autre ton (BACH.-DEZ. 1882). Les accords de transition, c'est-à-dire ceux par lesquels s'effectue la modulation, doivent avoir une valeur suffisante pour éviter l'impression d'un enchaînement brusque (DUBOIS, Harm., 1921, p. 56).
C. — 1. Degré ou état intermédiaire par lequel se fait le passage d'un état à un autre, d'un état de choses à un autre. Le Père Ferrier mourut vers la fin de 1674. Homme du monde succédant à un homme de collége, il fait une transition parfaite au Père de La Chaise qui le remplaça, et qui eut l'oreille du Roi durant trente-cinq ans (SAINTE-BEUVE, Port-Royal, t. 3, 1848, p. 199). La mécanique prend ainsi beaucoup d'importance encyclopédique, comme transition nécessaire entre la mathématique et la physique (COMTE, Catéch. posit., 1852, p. 114).
Faire transition. Parmi les dix-huit Lettres Provinciales, il n'y en a que cinq qui se rapportent à la question de Sorbonne et du Jansénisme proprement dit: les trois premières, la dix-septième et la dix-huitième. Les treize autres, depuis la quatrième qui fait transition, tournent contre la morale des Jésuites (SAINTE-BEUVE, Port-Royal, t. 2, 1842, p. 543).
Loc. adj. De transition. Qui constitue un état intermédiaire; qui est envisagé comme un simple intermédiaire entre deux états. Régime de transition; former un gouvernement de transition. Les époques de transition furent toujours des époques d'orages: mais l'orage n'a qu'un temps (LAMENNAIS ds L'Avenir, 1831, p. 209). Dans la phase de transition où nous sommes, les nations modernes courent au plus pressé et au plus facile (PERROUX, Écon. XXe s., 1964, p. 343).
♦ [P. méton.] Il faut attendre en effet les derniers moments de la pensée antique pour voir la révolte commencer à trouver son langage, chez des penseurs de transition, et chez personne plus profondément que chez Épicure et Lucrèce (CAMUS, Homme rév., 1951, p. 46).
2. En partic. Degré intermédiaire entre deux aspects d'une même chose (notamment d'un paysage). Plus bas, elles [les ravines] s'affaissent sur elles-mêmes, et avancent çà et là, sur le lac, des mamelons ou des monticules arrondis: transition douce et gracieuse entre les sommets et les eaux qui les réfléchissent (LAMART., Voy. Orient, t. 1, 1835, p. 335). D'autres [cimes] avaient la tête engagée dans les nuages et se fondaient dans le ciel par des transitions insensibles (GAUTIER, Tra los montes, 1843, p. 48).
3. Spécialement
a) ARTS. Style de transition. ,,Période qui se place entre l'épanouissement de deux styles`` (VOGÜÉ-NEUFVILLE 1971). Les emprunts que se firent ces diverses écoles d'architecture établirent (...) sur les édifices des monastères les styles de transition (LENOIR, Archit. monast., 1852, p. XVI). Cette fameuse Olympia [l'œuvre de Manet] qui déchaîna de telles fureurs nous paraît aujourd'hui une œuvre de transition (MAUCLAIR, Maîtres impressionn., 1923, p. 45). En appos. La division du siège, qui avait disparu à l'époque Louis XV, est de nouveau affirmée. La table suit la même évolution. Une table transition peut être supportée par des pieds chantournés alors que sa ceinture est ornée de cannelures ou de raies de cœur (VIAUX, Meuble Fr., 1962, p. 104).
b) GÉOL., vieilli. Passage d'une formation géologique à une autre. Terrains de transition. ,,Terrains primaires qui semblaient établir une transition entre des roches archéennes cristallines et des roches sédimentaires`` (QUILLET 1965).
c) LING. Transition phonétique. ,,Passage, dans la chaîne parlée, du point d'articulation caractérisant un phonème au point d'articulation qui caractérise le phonème suivant`` (Ling. 1972). Phonème de transition. ,,Phonème qui apparaît lorsque l'expiration se prolonge pendant le temps où les organes vocaux passent de la position caractéristique d'un phonème donné à celle qui convient au suivant`` (MAR. Lex. 1951).
d) PÉDAG. Classe de transition. Jusqu'en 1976 dans le premier cycle de l'enseignement secondaire, classe accueillant les élèves dont le niveau était jugé insuffisant. Sixième, cinquième de transition. Les classes de transition réduisent encore le nombre des leçons et augmentent le nombre des séances de travail dirigé et de travaux pratiques (CAPELLE, Éc. demain, 1966, p. 70).
e) PHILOS. [Dans la terminol. marxiste] ,,Phase particulière de l'évolution d'une société, celle où elle rencontre de plus en plus de difficultés, internes ou externes, à reproduire le système économique et social sur lequel elle se fonde et commence à se réorganiser, plus ou moins vite et plus ou moins violemment sur la base d'un autre système qui, finalement, devient à son tour la forme générale des conditions nouvelles d'existence`` (Marxisme 1982).
f) SOCIOL. Transition démographique. ,,Schéma d'évolution démographique n'ayant pas encore atteint le niveau d'une théorie`` (THINÈS-LEMP. 1975).
4. P. méton., INFORMAT. ,,Intervalle de temps pendant lequel un signal ou un automate fini change d'état`` (LUCA Micro-Informat. 1984).
Prononc. et Orth.:[]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. a) XIVe s. [date du ms.] transision « agonie » (Cassiodorus, ms. Turin, f° 29 v° ds GDF., hapax, cf. transisons (var. trancions) ds éd. J. Palermo, 301); b) XIVe s. gramm. « passage » (THUROT, p. 273 ds T.-L.); fin XIVe s. transicion « action de passer de l'autre côté » (Glossaire gall.-lat., B.N. lat. 7684, ibid., hapax); c) XVe s. [date du ms.] transsision « moment passager » (COURCY, Hist. de Grèce, Ars. 3689, f° 251c, ibid., hapax); 2. a) 1521 [éd.] transsition « passage ménagé d'une chose, d'une idée, à une autre » (FABRI, Rhétorique, I, f° 59 v°); b) 1752 « passage d'une planète sur certains lieux du ciel de l'horoscope » (Trév.); c) 1765 « manière d'adoucir le saut d'un intervalle disjoint, en insérant des sons diatoniques entre les deux termes » (Encyclop.); d) 1796 géol. (SAUSSURE, Voyages dans les Alpes, t. 8, p. 291); e) 1797 « passage d'un état des choses à un autre » (CHATEAUBR., Essai Révol., t. 1, p. 52); f) 1835 « intermédiaire, moyen terme » (BALZAC, Séraphîta ds Œuvres, t. 10, p. 545 ds ROB. 1985, s.v. doute, cit. 14). Empr. au lat. transitio « action de passer, passage, transition (en rhétorique) », dér. de transitum, supin de transire « passer de l'autre côté » (transir). Fréq. abs. littér.:849. Fréq. rel. littér.:XIXe s.: a) 897, b) 1 786; XXe s.: a) 1 046, b) 1 259.
DÉR. Transitionnel, -elle, adj. a) Qui a le caractère de la transition. Synon. transitoire. L'étude du système de culture est donc normalement complémentaire de celle de l'exploitation. On peut toutefois placer entre les deux, à titre transitionnel, l'examen des caractères financiers de l'exploitation et surtout les investissements engagés dans l'entreprise (Traité sociol., 1967, p. 260). b) Psychol. Objet transitionnel. ,,Objet que le sujet traite comme étant à mi-chemin entre lui-même et une autre personne, typiquement une poupée ou un chiffon que l'enfant chérit et qu'il utilise comme réconfort mais qui n'a pas à être traité avec la considération appropriée à une personne`` (RYCR. 1972). []. 1re attest. 1852 (COUSSEMAKER, Hist. harm. Moy. Âge, p. 139); de transition, suff. -el (-al).
BBG. — BLOCHW.-RUNK. 1971, p. 190.

transition [tʀɑ̃zisjɔ̃] n. f.
ÉTYM. 1501, « procédé rhétorique »; « transe de la mort » en anç. franç., XIIIe, → Transir; du lat. transitio « passage », dans son emploi en rhétorique, du supin de transire.
1 Manière de passer de l'expression d'une idée à une autre; de lier les parties d'un discours. Passage (cit. 10). || Ménager les transitions (→ Écrire, cit. 53). || L'art des transitions. || Transitions ingénieuses (→ Chute, cit. 19, La Bruyère). || Sans transitions (→ Source, cit. 2).
1 La vie encore laisse tout au même plan, précipite les faits ou les traîne indéfiniment. L'art, au contraire, consiste à user de précautions et de préparations, à ménager des transitions savantes et dissimulées (…)
Maupassant, Pierre et Jean, « Le roman ».
Mus. Vieilli. « Manière d'adoucir le saut d'un intervalle disjoint en insérant des sons diatoniques entre ceux qui forment cet intervalle » (Rousseau, Dict. de musique). Mod. Élément servant de passage entre deux thèmes. Pont.
Peint. Manière de passer progressivement d'un ton à un autre, de l'ombre à la lumière. Passage (supra cit. 9).
Cin. Passage d'un plan à un autre (par fondu, volet, etc.).
2 (1807). Littér. Passage d'un état à un autre, d'une situation à une autre. || Passion (cit. 20) signifie à la fois souffrance et transition. || Transition brutale, rapide. || Les brusques transitions de la rêverie à l'exaltation (→ 1. Bas, cit. 52).
2 Juge de la brusque transition et de la torture d'un malheureux homme qui descend des plus hautes régions du ciel pour s'appliquer à des choses abstraites, exactes, mathématiques, pour ainsi dire.
Flaubert, Correspondance, 27, 26 déc. 1838.
3 La transition de l'habit ecclésiastique à l'habit laïque est comme le changement d'état d'une chrysalide; il y faut un peu d'ombre.
Renan, Souvenirs d'enfance…, VI, I, Œ. compl., t. II, p. 884.
Mod. Passage lent, graduel, d'une transformation progressive. Changement, évolution. || Transition douce, insensible (→ Dieu, cit. 19; lobe, cit. 5). || Période, phénomènes… de transition (→ Renaissance, cit. 5).Sans transition. || D'abord de larges gouttes (1. Goutte, cit. 10), puis sans transition, un déluge. || Passer sans transition, brusquement, brutalement (→ Malveillance, cit. 2).
4 (…) il fallait trouver un moyen adroit, procéder avec mesure, avec précaution; ne pas trop en avouer à la fois, traîner la confidence pendant huit jours, et s'arranger de telle sorte que, lorsqu'elle serait faite, elle ne causât qu'un plaisir calme, tant les transitions auraient été habilement ménagées.
A. de Gobineau, les Pléiades, II, IV.
5 (…) sans transition, changeant brusquement de ton, effectuant pour la troisième fois une de ces volte-face dont les jeunes filles ont le secret (…)
Claude Simon, Le Vent, IV.
De transition : qui constitue un intermédiaire; envisagé comme simple passage entre deux états. Transitoire. || Régime de transition entre deux constitutions. || Gouvernement de transition.
5.1 Ce ministère de transition (entre quoi et quoi ?) a désormais la voie libre.
F. Mauriac, Bloc-notes 1952-1957, p. 342.
Arts. || Style de transition.
6 Notre-Dame de Paris (…) est un édifice de la transition (…) Ces édifices de la transition du roman au gothique ne sont pas moins précieux à étudier que les types purs. Ils expriment une nuance de l'art qui serait perdue sans eux. C'est la greffe de l'ogive sur le plein cintre.
Hugo, Notre-Dame de Paris, III, I.
3 (XVIIIe). Sc. Passage d'une planète (dans le « ciel » de l'horoscope).
(1796, in Littré). Géol. Vx. Passage d'une formation géologique à une autre. || Terrains de transition.
Phys. Passage d'un état stationnaire à un autre. || Chaleur, énergie de transition. || Force dipolaire, force oscillatoire moyenne d'une transition. || Transitions « interdites » (en spectroscopie).Passage d'un électron d'un niveau d'énergie quantifiée à un autre.
7 (…) ces systèmes quantifiés sont aussi susceptibles de passer par une transition brusque d'un état stationnaire à un autre et c'est par la succession de ces transitions brusques, dont la Physique quantique parvient aujourd'hui à calculer les probabilités, que s'effectue l'évolution du monde matériel envisagée à l'échelle microscopique.
L. de Broglie, Physique et Microphysique, p. 209.
Phonét. Passage d'une position des organes vocaux à une autre. || Phonèmes de position et phonèmes de transition.
4 Ce qui constitue un état intermédiaire, ce qui conduit d'un état à un autre. Degré, pont (I., B.); → Doute, cit. 14, Balzac. || La plus délicate des transitions, l'adolescence (cit. 1).
DÉR. Transitionnel.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Transition — or transitional may refer to:*Transition (genetics) *Transitional fossil *Transition (grappling) *Transition metal *Transition state * Transition: an operation of a finite state machine *Transition function *Transition flying car *Transition… …   Wikipedia

  • transition — tran‧si‧tion [trænˈzɪʆn, ˈsɪ ] noun [countable, uncountable] formal the act or process of changing from one state or form to another: • The computer company went through a difficult transition period. • Three directors are expected to retire… …   Financial and business terms

  • Transition — (lat. für ‚Übergang‘, trans·ire ‚überschreiten, übergehen‘) bezeichnet: Transition (Zeitschrift), US amerikanisches vierteljährliches Magazin für schwarze Intellektuelle Terrafugia Transition, ein US amerikanisches Flugauto beim Snowboarden bzw.… …   Deutsch Wikipedia

  • Transition — Tran*si tion, n. [L. transitio: cf. F. transition. See {Transient}.] 1. Passage from one place or state to another; charge; as, the transition of the weather from hot to cold. [1913 Webster] There is no death, what seems so is transition.… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • transition — TRANSITION. s. f. Passage d une matiere à une autre, d un raisonnement a un autre, par des termes par des discours qui les lient. Belle transition, aisee, ingenieuse. il a passé à une nouvelle matiere sans aucune transition. les transitions font… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • transition — [tran zish′ən, transish′ən] n. [L transitio < transitus: see TRANSIT] 1. a) a passing from one condition, form, stage, activity, place, etc. to another b) the period of such passing 2. a word, phrase, sentence, or group of sentences that… …   English World dictionary

  • transition — transition. См. транзиция. (Источник: «Англо русский толковый словарь генетических терминов». Арефьев В.А., Лисовенко Л.А., Москва: Изд во ВНИРО, 1995 г.) …   Молекулярная биология и генетика. Толковый словарь.

  • Transition — (lat.), Übergang, Übergehung; transitiv, übergehend; Transitivum, s. Verbum …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Transition — (lat.), Übergang; Übergehung; transitīv, überleitend, hinübergehend; Transitivum, s. Verbum …   Kleines Konversations-Lexikon

  • Transition — Transition, lat. transitus, Uebergang; Uebergehung; transitiv, übergehend; ein transitives Verbum ist ein solches, dessen Thätigkeit ein Object hat; transitorisch, zum Ueber oder Durchgang bestimmt; vorübergehend, vergänglich …   Herders Conversations-Lexikon


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.